Revues de presse

Extraits des revues de presse de plusieurs magazines et journaux internationaux, coincidant aux sorties des livres de Patrick, 'France - Paysages Insolites' et 'Islande - Le sublime et l'imaginaire'.

Ovations pour 'Les Pars Nationaux en France'

L’Express


Photo grandeur nature
« Il traque jusqu’au paroxysme la couleur et la lumière, recherchant des instants d’éternité. Ceux, grandioses et fragiles, que restitue le photographe Patrick Desgraupes, au lendemain de deux années de périple au sein des parcs nationaux, confinent au sublime. Qu’il opère entre chien et loup ou aux aurores, du coté du lac du Lauvitel ou ailleurs, Desgraupes a des exigences. Simples. Absolues »

Grands reportages


« Le photographe Patrick Desgraupes nous invite à un magnifique voyage à travers nos dix parcs nationaux. Avec talent, il s’empare de ce sujet à priori convenu et parvient à nous étonner avec ces images à couper le souffle qui témoignent d’une extraordinaire diversité »

Le JDD


Paysages enchantés « Dans la tradition des grands paysagistes, son procédé-la chambre grand format- et une bonne dose de patience lui ont permis d’obtenir des lumières rares, qui font de ses images de véritables tableaux. Une bouffée d’air pur pour fêter un demi siècle d’existence de ces sanctuaires verts »

Le monde


« Le photographe Patrick Desgraupes propose un voyage au cœur des dix parcs nationaux français, au cours duquel défilent des paysages d’une grande beauté et d’une grande diversité. Le fruit d’un travail de deux années »

Sciences et avenir


Les 9 merveilles de la France : « Le récit de quelques-unes de ses prises de vue est captivant et le résultat à couper le souffle »

La dépêche du midi


« savoir attendre pendant des heures pour prendre un seul cliché…Patrick Desgraupes, photographe qui travaille à l’ancienne a sillonné pendant deux ans les Parcs Nationaux en France pour en extraire ce que la nature sait parfois donner de plus beau »

La dépêche du midi


« voila un beau livre à offrir à l’occasion des fêtes de fin d’année…Le résultat ? Des clichés magnifiques qui ont su saisir la richesse naturelle, et culturelle de ce patrimoine d’exception »

Le télégramme de Brest


Une magnifique invitation au voyage
« Patrick Desgraupes a exploré les dix sites existants en France et rapporté de ses expéditions de superbes images. Ici pas de clichés, mais des vues à couper le souffle »

Vivre plus


« Parcs marins, tropicaux ou de montagne, Patrick Desgraupes a saisi la beauté de la nature dans son incroyable (bio) diversité. Un livre magnifique qui fait découvrir au fil des saisons, une France verte et secrète. A préserver »

Panda Magazine


C’est chez nous
« Ceux qui connaissent seront enchantés, les autres émerveillés par les photographies de Patrick Desgraupes. Allons-y ! »

Spot magazine


L’image rêvée
« A paysage exceptionnel, artiste hors norme. Cette spectaculaire balade photographique est signée Patrick Desgraupes. De ce voyage épique, de saisons à attendre, de journées de repérage, résultent des images rares qui magnifient la (bio) diversité des Parcs Nationaux en France »

France soir


La bio diversité illustrée
« Ce livre offre une vision d’ensemble de la richesse et de la variété des paysages du pays… Patrick Desgraupes a parfois attendu des heures derrière son appareil pour obtenir l’éclairage désiré »

Photosapiens


«Superbe édition regroupant à la fois un travail photographique d'auteur de longue haleine et un second volet plus technique et didactique à propos des parcs nationaux…Pour le lecteur, c'est un festival d'images au piqué exceptionnel, fourmillant de détails à observer, et d'un réalisme impressionnant. Cerise sur la gâteau qui vaudra sans doute à l'auteur de recevoir un vif intérêt de la part de ses confrères, celui-ci raconte en début de livres de nombreux détails sur la préparation et la réalisation de certaines prises de vue »

Pyrénées magazine


Les parcs nationaux français en images Que dire de cet ouvrage ? Époustouflant ? Extraordinaire ? Patrick Desgraupes a posé son appareil photographique dans tous les Parcs Nationaux en France… il en ressort une palette de couleurs à couper le souffle. Les clichés regorgent de détails, on pourrait repérer un lézard au milieu d’une forêt. Dans des conditions ensoleillées ou brumeuses, le photographe parvient à donner de la chaleur à toutes les images ».

Terre Sauvage


«Deux ans de traque des meilleurs endroits, des meilleurs angles, des meilleures lumières dans les dix parcs français : Le résultat est à la hauteur de l’engagement du photographe. Que du plaisir »

Ovations pour 'France, Paysages insolites'

Octobre 2006, 'Femme Actuelle : La France inconnue', France


Vous pensiez bien connaître la France. Ce livre va vous prouver le contraire. En 224 pages, les photographies de Patrick Desgraupes nous permettent de (re)découvrir une France insolite, aux paysages qui ressemblent à ceux d'un autre monde. De la rivière Argent aux reflets métalliques (dans la foret d'Huelgoat en Bretagne), en passant par les gorges du Fier (Savoie) aux couleurs de bronze, on se ballade avec étonnement sur la gamme chromatique.

Décembre 2006, 'Ouest France, L'art et la matière', France


Certains panoramas sont capables d'émouvoir l'être humain le plus indifférent par l'harmonie de ses perspectives ou la somptuosité de ses couleurs. D'autres paysages exigent davantage d'attention pour se laisser apprivoiser. C'est dans ce cas que l'oil et l'art du photographe se révèlent. Et dans ce domaine Patrick Desgraupes est un maître.

Décembre 2006, 'La Marseillaise', France


Patrick Desgraupes n'est pas un photographe comme les autres. Bien sur il aime les lumières rares, les compositions parfaites, les rencontres inédites, mais il aime aussi la matière, la sensualité, la densité, le grain, la couleur,le velouté, l'épaisseur, la profondeur, la transparence de la matière. C'est pourquoi son appareil photo est une chambre de 20 kilos munis d'un trépied, et que le résultat est remarquable. Ajouter à cela que photographier des paysages s'apparente pour lui à une quête spirituelle de l'origine du sens de le vie : pénétrer dans grandeur des éléments fondamentaux et la rendre visible. Yves Marie Allain dans ses textes d'accompagnement développe une idée parallèle : fixer sur la pellicule n'a de sens que si l'on se projette dans l'avenir afin de conserver « la substantifique moelle » de ces lieux d'exception ou ordinaires

Janvier-Mars 2007, 'Image et Nature', France


Dans ce très beau portfolio de 224 pages, le photographe Patrick Desgraupes vous montre une France comme vous ne l'avez jamais vue. D'abord, parce qu'il s'est inspiré des peintres naturalistes pour concevoir ces images. Ensuite, parce que l'ensemble de ses clichés ont été réalisés à la chambre 4x5. Tout cela donne à ses photos une qualité incomparable, avec une netteté impeccable, des couleurs incroyablement nuancées et des matières (feuilles, écorces, pierres, sable.) presque palpables. On adore !

Février-Mars 2007, 'Ensemble', France


Patrick Desgraupes fait la fierté du monde photographique salonais. Son livre « La France, paysages insolites » paru chez Hermé fait partie des trois meilleures ventes de la FNAC à l'occasion des fêtes. Son exceptionnel travail à la chambre emporte le lecteur dans un vertige de couleurs. Après Islande en 2005, Patrick Desgraupes rend hommage à une nature française brute et belle.

Ovations pour 'Islande - Le sublime et l'imaginaire'

Octobre-Novembre 2005, 'USHUAIA Magazine', France


Paysage étonnant de Jökulsarlon en Islande. Les vents solaires traversent le champ magnétique terrestre pour peindre dans l'atmosphère des volutes rouges et vertes, presque irréelles.Le photographe Patrick Desgraupes a saisi ces aurores boréales jusqu'à en extraire l'insolite, sans retouche, ni artifice : «je suis hanté par la lumière et la couleur que je traque jusqu'au paroxysme ».

Octobre 2005, 'Chasseurs d'images', France


L'Islande a déjà inspiré d'innombrables photographes et produire un nouvel ouvrage sur ce thème n'est pas forcément facile. Patrick Desgraupes a choisi de fixer les paysages en images et de s'assurer l'aide de Guillaume Cannat, journaliste et auteur scientifique, qui nous apporte une explication géologique de certaines images.
Du coup, la visite prend une tournure davantage pédagogique que touristique et certains paradoxes s'expliquent soudain, presque comme des évidences. Pour la petite histoire, précisons que la plupart des images ont été réalisées à la chambre, ce qui est une technique plutôt inhabituelle dans le domaine du paysage, mais qui explique la grande qualité de certaines pages.

Décembre 2005, 'Guide du Routard', France


A la fois violente et apaisante, turbulente mais poétique, fantastique, mais bien réelle, l'Islande est une terre de contrastes et de paradoxes. Ce morceau de terre, l'un des plus jeunes de notre planète malgré ses 20 millions d'années, poursuit sa croissance dans une effervescence permanente. Sur cette île qui a surgit des eaux à la suite de violentes éruptions volcaniques sous marines, le feu se mêle parfois à la glace, le froid extrême côtoie la chaleur des marmites de boue en ébullition et le jour se confond avec la nuit.
Patrick Desgraupes, photographe passionné par le pays, a consigné dans son livre toute la splendeur de cette île étonnante située aux confins de l'Europe. Son objectif a saisi les coulées de lave du volcan Helka, l'écume qui se forme au pied des spectaculaires cascades de Barnafoss et surpris la brume du matin sur la péninsule du Snaefellnes. Il y a aussi une Islande insolite, insoupçonnée, faite de déserts basaltiques et de paysages surnaturels qui n'évoquent rien de très terrestres. Tant et si bien que l'on pourrait confondre les photos de l'auteur avec des clichés rapportés de missions spatiales sur le sol lunaire ou martien. Pourtant nous sommes bel et bien sur terre. D'ailleurs l'activité géologique de l'Islande, nous aiderait, comme l'explique l'auteur scientifique Guillaume Cannat en fin d'ouvrage, à mieux comprendre le passé et l'évolution de notre planète.

Janvier 2006, 'GEO', France


Le lyrisme d'une nature en pleine effervescence.
L'Islande, île de paradoxes, hantée par la glace et le feu, les aurores boréales, les marmites infernales, est une terre de fascination. La technique utilisée (le travail à la chambre en extérieur) pour photographier ces paysages dantesques exacerbe les lumières et l'enchantement d'une terre qui résume l'enfer et le paradis.

Janvier 2006, 'La Recherche', France


Voici un livre de photographies sur l'Islande que l'on a bien du mal à ne pas rouvrir sitôt fermé. Les prises de vues sont saisissantes, tout comme l'atmosphère de ces paysages où se mêlent, au fil des pages, glace, feu et végétation.

Juin 2006 'Le Figaro Magazine', France


Islande, caprice des yeux. A la découverte de cette île au tempérament de feu, dans les pas d'un photographe paysagiste, Patrick Desgraupes, épris de ses lumières fabuleuses.
Epris de cette île depuis 1998, le photographe paysagiste Patrick Desgraupes y multiplié les séjours, n'ayant de cesse de « montrer l'émotion, l'origine de la vie ». Admiratif de Turner, Rembrandt, Monet et des chefs opérateurs de Kubrick ou Coppola, il part sur le motif capter les clairs-obscurs de ce pays qui condense l'histoire géologique de notre planète sur 400 kilomètres d'Est en Ouest. Les brillances de la roche pétrifiée ou du lichen, la palette multicolore d'une montagne, la fureur éblouissante d'une cascade, la silence bleu de la glace ou la magie martienne d'une aurore boréale.Il dessine son image de rêve et pose sa chambre (4X5 inches), sacralisant le déclic à la seconde près. Trop féerique pour être vrai ? Pas du tout.

Juin 2006, 'Le Parisien', France


« Une nuit de 1987, je me suis réveillé avec le mot Islande dans ma tête. J'ai tout de suite regardé dans un atlas ou c'était. Dès que j'ai pu m'y rendre, j'ai découvert un pays fascinant et, depuis, j'ai du y aller au moins une fois chaque année ». Patrick Desgraupes n'est pas le seul Français à être tombé amoureux du pays des geysers, mais c'est bien l'unique à s'y promener régulièrement avec une chambre noire de 20 kg sur le dos! Ce photographe reste en effet l'un des tout derniers au monde à utiliser cette technique de pionnier, certes technologiquement dépassée à l'ère du numérique, mais qui offre des prises de vue d'une qualité exceptionnelle.